Retraites à la maison

(en ligne)

« Voir avec Sagesse »

Comprendre et pratiquer la méditation dans la perspective du Bouddha

Des retraites d’un jour à faire au gré de votre envie, ou un cycle complet dans lequel s’engager pendant 5 mois.

Fevrier, mars, avril, mai, juin

 

Les « Retraites à la Maison » sont des opportunités d’inviter le silence et la pratique de la méditation chez soi. Elles sont accessibles à tous. Vous serez guidé pour la préparation de votre espace, vous ferez tout pour ne pas être dérangés et pour vous permettre une journée différente, dédiée à l’introspection et à la paix de l’esprit.

Ces 5 retraites sont conçues comme un cycle allant crescendo, partant du cadre conceptuel général de notre pratique, vers toujours plus de finesse dans le discernement. Chacune d’entre elle est un élément d’une même histoire, complétant peu à peu le tableau du chemin vers l’éveil tracé par le Bouddha.  Chaque retraite aborde cependant un thème qui est complet et accessible séparément, sans avoir participé aux autres. Il est à noter toutefois que, pour les trois dernières, il sera nécessaire d’avoir déjà une expérience de méditation et une connaissance des concepts de base du bouddhisme pour en profiter et y trouver un sens.

Thèmes des retraites

Chaque thème sera étayé de textes issus principalement du Bouddhisme, mais parfois aussi ceux d’autres traditions. Nous nous appuierons également sur certaines des compréhensions de la science moderne.

1) Février : Les 4 nobles vérités :

La colonne vertébrale de tous les autres enseignements du Bouddha. Dans son premier discours, il nous propose une manière d’envisager notre chemin spirituel qui est sensée, accessible et fructueuse. Sans comprendre cette base du Bouddhisme, il est difficile de trouver de la cohésion dans le reste des enseignements.

2) Mars : la Compassion :

« Sagesse et compassion sont comme les deux ailes de l’oiseau » Bouddha.

Il n’y a pas de sagesse sans compassion, il n’y a pas de compassion sans sagesse. La compassion est notamment une antidote à la critique intérieure ainsi qu’envers le monde qui nous entoure. Mars sera dédié à la pratique de la compassion. Mieux comprendre l’enjeu crucial de l’intégration de cette pratique dans chemin spirituel, se délecter de la sensation d’aimer, en méditation et dans notre quotidien. Une pratique sensée, qui est loin du « tout le monde est beau, tout le monde est gentil », qui libère notre capacité d’aimer sans peur.

3) Avril : Saisie et lâcher prise :

En méditation , la notion de saisie décrit ce qui se passe quand notre attention est attrapée par une pensée plutôt que de la laisser passer, ce qui engendre la distraction et de l’agitation. Nous regarderons en détail ce processus, et nous mettrons en œuvre dans nos méditation les conseils du Bouddha à ce sujet précis. Le parallèle avec le quotidien sera bien sur abordé. Nous aborderons aussi la notion de lâcher prise, si essentielle et complexe à la fois. Tout comme celle de l’attachement, tellement mal comprise parfois qu’elle en devient irréaliste et inhumaine.

4) Mai : Construction et solidification :

Notre esprit participe à la construction de la réalité que nous percevons. La mémoire transforme la beauté d’un moment en une simple répétition du passé. Nous apprendrons à reconnaître ces processus, et à ne plus être emprisonnés par eux, pour retrouver un regard d’enfant, simple et émerveillé. Nous apprendrons à voir les constructions mentales qui nous desservent, et apprendre à s’en détacher et à reconnaître celles qui nous servent, pour les favoriser. Tout en sachant que ce sont des constructions et non des vérités ultimes.

5) Juin : Non-soi et Vacuité des phénomènes:

« La compréhension du non-soi permet d’éliminer l’agitation due à quelque chose qui n’est pas là ». Bouddha

Entre Réalisme (considérer que ce que nous percevons est réel) et Nihilisme (considérer que ce que nous percevons est irréel), le Bouddha propose « la Voie du Milieu », une manière de voir notre expérience qui engendre le lâcher prise le plus ultime. Nous dédierons le mois de Juin à la compréhension et à la pratique de ce thème aussi majeur qu’insondable du Bouddhisme.

Après chaque retraite, vous recevrez les enregistrements des discours et méditations guidées sur le thème que nous aurons abordés ensemble. Cela vous permettra de le pratiquer tout le mois si vous le désirez, pour en approfondir votre expérience et le faire vôtre.

 

Programme d’une journée

7h  : Méditation
7h45 : Mouvements*
8h30 : Méditation
9h00 : Petit dèj
10h45 : Discours
11h30 : Méditation + questions réponses
12h30 : Repas
14h30 : Méditation guidée
15h15 : Discours
16h00: Pause goûter
17h00 : Méditation + questions réponses
18h00 : Cercle final

* Mouvement est proposé par Hélène qui est prof de yoga et fait parti de la sangha. En savoir plus sur Hélène et ses activités, ici

Prix 

Le prix est composé d’une inscription et d’une donation

inscription : l’inscription à la  retraite de février est gratuite , puis 30€ par retraite, ou 100€ pour les quatre suivantes. Cette somme permettra à Dharma Nature de couvrir les frais liés à cette retraite (notamment ceux de location du lieu où je me retire pendant 6 jours pour bien la préparer, les cours de Yoga, la plateforme Zoom, un routeur pour avoir une bonne connexion, etc.), ainsi que les frais annuels de l’asso.

Donation : A la fin de la retraite (ou du cycle si vous les faites toutes), vous pourrez faire une donation, qui constituera ma rémunération pour le travail de mise en place et d’enseignement.

Dates 

Les dimanches : 13/02, 20/03, 17/04, 22/05, 26/06.

Soutien de pratique : Rendez-vous optionnels de 19H00 à 20h15, pour soutenir votre pratique

01/03, 04/04, 05/05, 07/06

Inscriptions

L’inscription  se fait sur le site Helloasso, ils sont très sympa, et nous facilitent grandement la tâche. Ils fonctionnent sur donation, que vous êtes libre de faire ou non à la fin du processus d »inscription.

Pensez à opter pour l’adhésion lors de votre inscription si vous n’êtes pas encore adhérent en 2022!

Témoignages du cycle de ‘retraites à la Maison » précédent

C’était un dimanche étonnant. Merci de l’avoir proposé et de l’avoir géré avec autant de bienveillante pédagogie.
J’ai pris plaisir à organiser un mini « autel » avec bougie, encens, bouddha offert par toi en Inde et un offert par mon petit-fils pour créer une ambiance propice à la retraite.
J’ai apprécié m’offrir ce temps pour moi, chez moi, sans être pressée par aucun rdv ni perturbée par aucun téléphone ou musique. C’est possible et je l’ai expérimenté avec bonheur hier.
J’avais sur tes conseils, prévu mes repas et ai donc pu prendre le temps de manger en pleine conscience et lire en attendant la reprise de la retraite.
Je pense que la formule « retraite à la maison » va m’aider à mettre en place une méditation quotidienne plus facilement qu’une retraite classique, le décor étant planté et propice à la pratique.
Merci pour tes généreux enseignements
Nadette

Je tiens à te remercier pour cette incroyable journée extrêmement dense.
Merci de partager avec nous tes propres découvertes, c’est la première fois que j’entends parler quelqu’un de son expérience méditative de façon aussi passionnante ! Je te trouve pédagogue, surtout que le sujet est loin d’être facile ! J’ai tout de suite eu l’intuition que ma propre pratique allait en être transformée et c’est déjà le cas ! Infinie gratitude pour cela !

Amicalement, Véronique

 

La retraite a super bien fonctionné. Depuis je m’entraîne, m’entraîne, m’entraîne, lis à ce sujet et d’avoir mis en place un endroit où j’ai effectué la première retraite me permet beaucoup plus facilement d’y retourner à présent et de faire mon petit travail sur ce thème. Je ressens cette période très dense, intense et très riche et cela représente pour moi un soutien immense dans une situation de ma vie que je n’aurais certainement pas vécu de cette façon si je n’étais pas en contact continu avec la méditation et surtout avec tes enseignements. En fait, il y vraiment un changement de vision qui s’est effectué depuis le mois de novembre où je suis tes enseignements.
Merci encore à toi.
Evelyne

Se retirer de la maison, se retirer d’habitudes dont je n’ai pas vraiment conscience, se retirer de la façon habituelle et irréfléchie d’habiter mon espace et mon temps. La mise en place de mon espace de méditation la nuit précédente m’a amené presque « en mode voyage ». Anticiper quelque chose de spécial. Déplacer simplement les meubles inutiles et mettre une couverture sur le sol, afin de marquer un territoire dans lequel je n’entrerai pas avec mes pantoufles, et commencer ainsi à éveiller mon attention, en créant de l’espace. Le téléphone est éteint, le mail reste fermé. Aucune attente du monde extérieur. Aujourd’hui, les relations se dérouleront dans une autre direction. Le sentiment d’être cadrée par la structure de la retraite se prolonge lorsque je quitte le lieu de méditation pour aller faire la cuisine ou manger en pleine conscience. Aucune tentation de rentrer dans la routine habituelle. Curiosité de voir comment ces murs bien connus abritent soudain quelque chose de nouveau, quelque chose de différent.
Nicole